myriam
avec Miriam, Doug et Leonora, nos couchsurfers à Carterton

Nous sommes en route pour Wellington, mais faisons une dernière halte à côté de Masterton (à Caterton exactement). Nous sommes chaleureusement accueillies par Miriam, Doug et leur fille Leonora. Myriam est anglaise, Doug maori, et leur petite a 7ans, et est trop mignonne (elle me rappelait trop Rose !! La même princesse !!). On est seulement leur deuxième expérience avec couchsurfing (le matin même un anglais venait de partir), et ils sont tellement enthousiastes par le concept, tellement généreux et sympathiques, vraiment un exemple d’hospitalité (ce qui nous change de notre dernier hôte, qui était plutôt en mode, « vous pouvez faire le ménage avant de partir s’il vous plait ?», je veux dire, il n’y a pas de souci, on fait toujours la vaisselle, on nettoie tout ce que l’on peut salir en faisant la cuisine ou en prenant une douche … mais passer l’aspirateur et la serpillère dans l’appartement, c’est un peu étrange… y a pas de souci, on peut faire, mais c’est juste une autre définition de l’hospitalité…).
Après un super dîner très typique NZ (gratin de kumara (pommes de terres sucrées), citrouille, haricots), je raconte une histoire à Leonora avant qu’elle aille se coucher, et puis on discute longuement avec Doug. Doug est maori, mais il ne parle pas maori, et ne suit pas les rituels traditionnels (la majorité des maoris sont comme Doug). Cependant il n’a pas oublié la tribu à laquelle il appartient (il porte un pendentif en jade symbolisant sa tribu, c’est la même tribu que dans le film « whale rider »). Lorsqu’il était plus jeune, il a voyagé partout en NZ (en dormant sous des ponts, camions !), et puis il est parti voyager et travailler à travers le monde (en Espagne, au Portugal, au Brésil, en Angleterre…). Miriam, sa femme, est coiffeuse, ils se sont rencontrés à Londres dans un bar où il était barman.

SUR_LA_ROUTE BEACH
PINACLES LIGHTHOUSE
Pinacles et Phare du Cap Palliser

 Avant de partir Miriam propose de nous couper les cheveux… et c’est donc avec des cheveux fraîchement coupés que nous reprenons la route ! C’est une belle journée, et nous en profitons pour aller faire un tour de long de la côté, jusqu’au Cap Palliser. Nous escaladons les 250 marches qui nous séparent du phare, observons quelques phoques, marchons jusqu’aux « pinacles » de Putangirua. Les pinacles de Putangirua sont assez intriguants, ce sont de grands pics de sédiment érodés par la pluie, je ne sais pas comment décrire, c’est vraiment bizarre (une scène du Seigneurs des anneaux a été tournée ici, donc si vous regarder le 3ème épisode, vous pourrez voir cet endroit).